Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ÉGLISE. CULTURE. NUMÉRIQUE.

Comment rencontrer Dieu - Idée de prédication -

6 Septembre 2021, 08:00am

Publié par Henri Bacher

Comment rencontrer Dieu - Idée de prédication -

Cette idée de prédication ou de message se prête bien pour parler de la rencontre avec le Christ. C'est un clip qui met en scène un cygne et une femme. Une illustration assez paradoxale pour parler de spiritualité. Je vous rappelle que nous donnons beaucoup d'importance à l'utilisation d'exemples de la création de Dieu pour présenter la relation du Créateur et de sa créature.

Comment procéder?

Projetez le clip, puis organisez des groupes de partage. Vous donnez juste le thème pour la discussion: si ce cygne était une personne quelconque qui s'approche du Christ (la femme à l'image), quelles sont les étapes de cette rencontre? Au besoin, si vous avez le temps, réunissez toutes les réactions.

Comment exploiter ce clip en prédication?

1. Il y a deux univers dans ce clip: celui de l'eau et celui de la terre. C'est un peu ce qui se passe entre Dieu et nous. Notre univers, c'est l'eau. Dieu est dans un autre univers. Pour le rencontrer, il faut qu'on se donne la peine de sortir de notre univers pour le rencontrer. C'est tout le message de l'évangile, sors de ton univers de travail, de compréhension de la vie pour me suivre, comme pour les disciples du Christ (voir clip biblique ci-dessous). En utilisant, cette image, dites aussi que c'est une parabole, parce que souvent Dieu se jette à l'eau, comme lors de la tempête apaisée pour secourir.

2. Décrivez l'attitude de la femme. Elle est visiblement en attente pour rencontrer le cygne. Elle reste assise. Elle pourrait se mettre debout, vis-à-vis de l'oiseau, dans son autorité d'être humain. Cette attitude reflète aussi l'attitude du Christ. Il s'est incarné, il s'est assis parmi les hommes à leur niveau, il s'est assis à leur table.

Je dirais même que cette femme connaissait déjà ce cygne. Peut-être l'a-t-elle aidé une fois? Peut-être l'a-t-elle élevé ou qu'il était le seul rescapé d'une couvée? Comme Dieu a souvent aidé les personnes, avant qu'il y ait une rencontre décisive. Une personne a peut-être suivi un catéchisme ou participé à un camp de jeunes ou d'enfants. L'histoire de ce cygne ne le dit pas, mais on pourrait le supposer

3. La femme parle. Dieu parle pour nouer et vivre une relation avec nous. C'est la voix du berger (Jean 10). Dieu sait moduler sa voix. Dommage que la plupart du temps, lorsque Dieu parle on le réduit, presque qu'exclusivement, à parler au travers d'un texte (celui de la Bible). Que voudrait dire «moduler» sa voix? A ce stade on pourrait aussi parler d'émotions, de sentiments. La femme encourage le cygne tout du long. 

4. Pour moi, cette rencontre illustre aussi l'immense différence qu'il y a entre Dieu et les hommes. C'est un univers qui nous sépare au même titre que celui du cygne et de la femme. Et pourtant, il y a un vrai miracle, il y a possibilité d'installer une relation.

5. Lorsque le cygne s'ébroue devant la femme, est-ce un appel à l'aide ou la joie de la rencontrer? C'est deux attitudes que Dieu accepte.

6. Le petit jeu entre les deux têtes me fait dire que Dieu entre dans notre manière de communiquer et de comprendre la communication. Ce que nous voyons à l'image n'est pas le type d'une communication humaine, mais plutôt animale. Nous avons souvent contraint le chrétien à entrer dans une communication que nous croyons être celle que Dieu nous impose: lire la Bible (à la manière analytique et systématique), prier d'une certaine manière. J'ai une fois entendu l'expérience d'une personne qui se posait une question importante par rapport à la prière. Elle n'avait le temps de prier Dieu que lorsqu'elle allait en vélo à son travail. L'évangéliste avec lequel elle a partagé sa question, a pu la réconforter et l'encourager à continuer (ceci est une expérience authentique que l'évangéliste en question m'a rapportée). Moi, j'irais encore plus loin, le fait de pédaler lui aidait à prier, comme pour moi, il m'est plus facile de prier lorsque je marche. Une expérience similaire avec une personne qui prie en marchant. La prière vient tout naturellement, mais ce n'est pas forcément la norme officielle du catéchisme ni pour tout le monde.

7. Remarquer le geste de toucher les plumes du cygne. Il est empreint de respect, d'attention, de retenue. Dieu ne nous bouscule pas, il nous touche. Acceptez-vous de vous laisser «toucher» par Dieu? Il n'est jamais brutal. Nous «toucher» au travers de nos émotions, mais aussi avec une compréhension intellectuelle ou un «toucher» qui nous guérit.

8. Le cygne retourne dans son univers aquatique. Une relation avec Dieu ne nous absorbe pas dans le divin. Nous ne sommes pas «mangés» par la divinité. Nous restons distinct de Dieu. Ce que Dieu souhaite, c'est que nous sortions, de temps en temps, de nos univers pour le rencontrer, dialoguer avec lui, se faire «cajoler» spirituellement parlant.

Pour terminer proposez le texte biblique suivant:
Extrait proposé: Marc:13-17 à partir de 01:53
Cette proposition de texte utilise notre manière d'interpréter les textes bibliques.

Commenter cet article