Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ÉGLISE. CULTURE. NUMÉRIQUE.

Est-ce que la vie spirituelle ressemble à une course? - Idée de prédication et d'animation

8 Avril 2021, 08:00am

Publié par Henri Bacher

Notre société nous éduque à aller toujours plus loin, plus haut. Nous subissons un stress permanent pour être acceptable, présentable, performant. Et Dieu dans tout ça? A-t-il les mêmes exigences?

Est-ce que la vie spirituelle ressemble à une course? - Idée de prédication et d'animation

Comment exploiter ce clip?

Ce clip est une parabole de la vie. Notre environnement socio-culturel nous éduque à gagner. Quel rôle joue la spiritualité chrétienne dans un pareil contexte? Nous sommes lancés dans ce genre de compétition depuis notre berceau. L'école nous enseigne à avoir les meilleures notes. Plus tard dans notre travail, on nous demande de nous dépasser ou du moins à rester au même niveau de production que nos collègues. L'église nous demande de nous sanctifier, de devenir des modèles, sous-entendus, des premiers de classe spirituel. On a même classifié les chrétiens en «saint» et en simple croyant. On montre du doigt celui qui n'arrive pas à atteindre le niveau de «sainteté» requis par le cahier de charge spirituel de notre communauté.

Qu'est-ce que Dieu attend de nous?

Je pense que Dieu ne nous jette pas dans des compétitions spirituelles. La vie avec Dieu ne s'organise pas de cette façon. N'oublions pas que nos spiritualités, même si on s'appuie exclusivement sur la Bible, sont également forgées par notre contexte socio-culturel. Nous vivons dans un stress de compétitivité au niveau commercial, sociétal, culturel, religieux amplifié par la machine numérique qui nous pousse à courir toujours plus vite, comme ces boules du clip qui dévalent le circuit. 

Lorsque l'apôtre Paul compare la vie chrétienne à une course, selon: 

2 Timothée 4:7 (BFC)
J'ai combattu le bon combat, je suis allé jusqu'au bout de la course, j'ai gardé la foi.

il ne pensait pas au même type de compétitions sportives qui se déroule dans notre monde actuel, ni à l'idéologie de compétition qui régit nos activités jusque dans l'église. On mesure souvent notre spiritualité au nombre de «like» et de clics, plutôt qu'à notre capacité d'aimer notre prochain. Nous ne sommes pas appelés à nous mesurer aux autres chrétiens. Pour Dieu ce qui est important, c'est d'être sur la ligne de départ de la spiritualité chrétienne et d'aller au bout de notre vie en gardant la foi.

Le rythme importe peu. Il y a des périodes dans notre vie qui sont plus rapides que d'autres. L'ermite fait du «sur place» tout en allant souvent plus loin que nous dans sa relation à Dieu. La maladie nous fait parfois traîner les pieds. Les relations rompues sont un autre facteur de perte d'objectif. Elles nous font souvent perdre la foi.

Ce clip est donc un anti-modèle de la vie chrétienne ou même de la vie tout court. Comme le montre aussi l'Ecclésiaste:

Ecclésiaste 1:14 (BFC)
J'ai vu tout ce qui se fait ici-bas. Eh bien, ce n'est que fumée, course après le vent.

Comment procéder?

- Commencez par poser la question suivante: comment ressentez-vous le rythme de la vie? Si possible faites des groupes pour que les participants échangent leurs opinions.

- Projetez le clip.

- Lisez le texte de 2 Timothée 4:7 et demandez que les groupes s'expriment en demandant si la vie chrétienne devrait ressembler à ce clip.

- Faites une mini-prédication en donnant les critères comment vivre cette course dont parle l'apôtre Paul.

- Pour terminer, distribuez des boules* et demandez que le groupe mettent en scène comment pourrait se dérouler la vie communautaire pour développer un anti-modèle de «course».

* vous pouvez aussi demander que les participants apportent une boule (par exemple de pétanque). Dans ce cas, il faudra les avertir auparavant, ce qui donnera peut-être de l'intérêt à votre rencontre, car les participants vont se demander ce que vous allez en faire. Ça s'appelle en marketing faire du «teasing».

 

Commenter cet article