Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ÉGLISE. CULTURE. NUMÉRIQUE.

Une église conforme au règlement?

15 Février 2014, 17:45pm

Publié par François

Une église conforme au règlement?

François est menuisier et il peint. Son écriture est celle d’un menuisier: il rabotte à coup de varloppe et ne ménage pas ses mots. Nous n’avons même pas éliminé ses gros mots. Ecoutez ce qu’il dit. C’est une palette entière de bons sens.

Quand on nous livre du matériel au boulot, assez souvent ça vient sur une palette en bois. Vous savez ces palettes en bois de 1,20 mètre sur 80 centimètres, d’une hauteur de 16,6 centimètres avec 5 lames : 3 lames de 14.5 cm (les 2 extérieurs et la centrale) et 2 lames de 10 cm d’une épaisseur de 22 mm. Ces palettes coûtent en moyenne une cinquantaine de francs suisses. Quand le livreur vient avec une palette pleine on lui rend une vide pour que le transporteur ne facture pas le dit objet à mon patron. Nous étions donc les heureux proprios d’une palette neuve sans tache ni lame cassée. Un livreur est venu et lorsque que nous allions faire l’échange de palette, celui-ci la refusa sous prétexte qu’elle n’était pas gravée sur les côtés au fer rouge: CFF (Chemin de Fer suisse). Notre belle palette, qui soit dit en passant était parfaitement aux dimensions susmentionnées, n’avait pas de label d’authenticité requis… Et là, je me suis dit : putain! On vit vraiment dans un pays de cons!!! Ce qu’il faut savoir, c’est que si ma palette avait eu des lattes cassées ou était pourrie mais qu’elle avait le logo CFF gravé et ben, il n’y aurait pas eu de problème, parce qu’elle avait la marque, le label qui certifie que, oui monsieur! Cette palette a été acceptée conformément à l’article 26b du règlement…

Et je me suis fait la réflexion du nombre de palettes qu’on a refusé dans nos églises parce qu’elles ne portaient pas le label FREE (Fédération romande d’églises évangéliques), EERV (Eglise réformée du Canton de Vaud) ou de je ne sais quelle autre fédération d’église. Non, on continue de s’échanger nos palettes sales, pourries et cassées, parce que, mon bon monsieur, au moins on sait d’où elles viennent! Elles ont le logo adéquat!

Et pourtant, j’ai un copain qui s’est fait un canapé avec des palettes, vous croyez qu’il s’est occupé de savoir si ses palettes avaient le logo? J’ai vu une table faite en palettes. Vous pensez vraiment que ces gens se sont inquiétés d’avoir des palettes qui soient conformes au règlement?

Un jour les églises se réveilleront avec un stock de palettes foutues dont personne ne voudra et qui seront inutilisables, et regarderont avec envie ceux qui ont accepté d’autres palettes qui seront parvenus à les utiliser de manière hors norme et qui en auront fait quelque chose de nouveau.

François.

Commenter cet article